Un avertissement

Si le maire Lacombe s’est permis d’envoyer un avertissement aux opposants, la Commission municipale du Québec s’est permis de lui en envoyer un à lui, et à tous les maires du Québec, de manière indirect.

http://www.lapresse.ca/actualites/regional/201505/12/01-4869204-gestion-tyrannique-mepris-et-liste-noire-a-lassomption.php

http://www.lapresse.ca/actualites/regional/201505/13/01-4869457-lassomption-mise-en-tutelle.php

Gestion tyrannique des employés et des cadres, mépris général des règles de gouvernance : la gestion du maire de L’Assomption Jean-Claude Gingras et de son directeur général Jean Lacroix fait l’objet d’un rapport accablant de la Commission municipale du Québec (CMQ).

Le rapport de la CMQ envoie un message aux maires du Québec : vous ne pouvez pas faire n’importe quoi. Il y a des règles et procédures à respecter. L’administration Lacombe doit en prendre bonne note.

Le maire Lacombe persiste et signe

Les citoyens de Sainte-Marie-Madeleine ont reçu un communiqué par la poste envoyé par le maire Simon Lacombe.

Communiqué Simon Lacombe

Les démarches dont parle le maire sont l’envoie d’une mise en demeure par huissier à deux opposants de longue date, Lise Chartier et Yvan Beauchemin. Le contenu de la lettre est similaire à une précédente envoyée par les avocats de la municipalité, à savoir que les opposants auraient tenus des propos diffamatoires, et les enjoignant à cesser de le faire. Aussi, dans son communiqué, bien qu’il indique que ce soit une démarche personnelle, il signe comme maire, et préfet suppléant. Il implique ainsi directement la municipalité, alors qu’aucune action n’a été autorisée par le conseil à ce sujet.

Ainsi donc, le maire Lacombe ne veut rien comprendre.

Après avoir échoué à intimider les opposants, à avoir tenter de restreindre leur liberté d’expression, à utiliser des stratagèmes de bas niveau pour tenter de faire élire son candidat Yvon Le Bel face à Gilles Carpentier, ce qui lui a rebondit au visage, voici donc que le maire prend les choses en main par lui-même.

Pour le maire Lacombe, le problème vient des opposants, car il n’a rien à se reprocher, lui qui fait une bonne gestion de la municipalité.

Malheureusement pour le maire, la réalité est en train de le rattraper, et à vitesse grand V.

Il ne dit rien dans sa mise en demeure concernant une demande d’éclaircissement de la part de citoyens concernant le changement de zonage pour la construction du garage de la honte.

Il ne dit rien dans sa mise en demeure concernant le problème d’alimentation en eau des bornes fontaines du domaine Huron mettant la sécurité des citoyens en jeu.

Il ne dit rien dans sa mise en demeure concernant les demandes répétées des citoyens pour leur fournir des informations sur la gestion de la municipalité.

Il ne dit rien dans sa mise en demeure qu’il s’est permis de faire du lobbying  au CCU pour la construction du garage de la honte, alors que cela lui est interdit.

Le maire Lacombe récolte ce qu’il a semé tout au long de son règne comme maire de la municipalité. Les citoyens en ont ras le bol de son style autoritaire et de sa culture du secret, et ne tolère plus aucun écart de conduite de sa part. Si le maire n’est plus capable de faire face à la musique, il lui reste un choix bien simple : démissionner. Son départ ne sera pas regretter par les citoyens.

On paiera pour un lac artificiel

Voici un excellent article paru dans la version électronique du Journal de Montréal le 4 mai 2015 sur le combat d’agriculteurs de Sainte-Marie-Madeleine. Ils mènent un combat contre la volonté du Ministère des Transports du Québec de construire un lac à poissons artificiel dans la rivière des Hurons près la montée du 4e rang et de l’autoroute 20, sur des terres agricoles.

On paiera pour un lac artificiel – Journal de Montréal

Voici aussi un article paru dans l’Oeil Régional du 7 mai 2015 sur le même sujet.

http://www.oeilregional.com/actualites/societe/2015/5/7/des-agriculteurs-s-opposent-a-un-projet-de-bassin-a-poissons-.html, en voici une copie scanné Des agriculteurs sopposent à un projet de bassin à poissons – LOeil Régional

Le sujet a déjà été débattus au conseil lors des assemblées du conseil du 2 mars 2015 et du 13 avril 2015. Il est à noté que le conseil n’a pas donné son appui à ce projet lors de l’assemblée du 4 mai 2015 grâce au gros bon sens des 4 conseillers indépendants, contrairement aux autres conseilles membre de l’équipe Lacombe.

Réunion du conseil ce soir

La réunion régulière du conseil de Sainte-Marie-Madeleine aura lieu ce soir à 19h45 au lieu de 20h comme d’habitude. La réunion a été devancée pour permettre aux citoyens de s’exprimer sur le changement dans la zone 202 tel qu’affiché au bureau municipal. Voilà qui est surprenant de la part de l’administration Lacombe, elle qui est d’habitude plus porté à ne pas écouter les citoyens, comme lors de l’acceptation de la dérogation « mineure » lors de la séance du 6 octobre 2014 (voir toute l’histoire).

À tous les citoyens, comme d’habitude, nous vous demandons de venir en grand nombre!

Enfin des chiffres!

La dernière réunion du conseil a permis aux citoyens pour la première fois d’avoir l’heure juste sur les frais encourus par la municipalité. En effet, les frais du mois de mars 2015 sont disponibles en ligne sur le site internet de la municipalité ici : http://sainte-marie-madeleine.ca/seances-du-conseil/ (voir tout en bas)

Le document permet d’apprendre que les dépenses pour le mois de mars 2015 se sont chiffrées à 130 035,26$. Vous pouvez avoir plus de détails dans la vidéo de la première partie (vers 11:00) de la réunion du conseil du 13 avril dernier.

Cela faisait des mois que les citoyens demandaient à avoir des chiffres. L’administration Lacombe s’est traîné les pieds à n’en plus finir avant de finalement accéder à cette demande pourtant toute simple. Pourquoi est-ce si difficile d’avoir l’heure juste avec l’administration Lacombe? La municipalité voisin, à savoir Sainte-Madeleine, inclus ces informations depuis plusieurs années dans leur journal mensuel, et aussi sur leur site Internet (voir dans les procès-verbaux des séances régulières ici : http://www.villestemadeleine.qc.ca/proces-verbaux.html).

On ne peut pas dire que l’administration Lacombe est très proactive dans la divulgation d’information sur ses opérations. La preuve, la liste des comptes à payer a été ajoutée sans annonce sur le site, ni lien pour y accéder rapidement. Et aussi, c’est assez ordinaire de mettre le document dans la page réservé aux séances du conseil, tout en bas, sans aucune indication supplémentaire. Ils ont mis ces informations contre leur gré, alors faut pas que ce soit trop facile pour les citoyens quand même!

Les citoyens sont en droit de savoir exactement comment est dépensé l’argent de leurs taxes foncières. Heureusement, avec l’arrivée de M. Gilles Carpentier au conseil, et des 3 autres conseillers (Jean-Guy Chassé, Daniel Choquette et Lise Cadieux) maintenant indépendants, les citoyens sont en droit d’espérer que la situation va aller en s’améliorant. Ne compter cependant pas sur l’équipe Lacombe pour travailler dans ce sens. Surtout pas après avoir entendu M. Patrice Barbot, conseiller dans l’équipe Lacombe, dire en pleine séance du conseil que ça ne servait à rien de fournir les chiffres des comptes à payé dans le journal ou sur Internet, car personne ne les lisait! Voilà un bel exemple d’arrogance et de suffisance de la part d’un élu redevable envers ses citoyens qui n’a plus ça place aujourd’hui.