Enfin des chiffres!

La dernière réunion du conseil a permis aux citoyens pour la première fois d’avoir l’heure juste sur les frais encourus par la municipalité. En effet, les frais du mois de mars 2015 sont disponibles en ligne sur le site internet de la municipalité ici : http://sainte-marie-madeleine.ca/seances-du-conseil/ (voir tout en bas)

Le document permet d’apprendre que les dépenses pour le mois de mars 2015 se sont chiffrées à 130 035,26$. Vous pouvez avoir plus de détails dans la vidéo de la première partie (vers 11:00) de la réunion du conseil du 13 avril dernier.

Cela faisait des mois que les citoyens demandaient à avoir des chiffres. L’administration Lacombe s’est traîné les pieds à n’en plus finir avant de finalement accéder à cette demande pourtant toute simple. Pourquoi est-ce si difficile d’avoir l’heure juste avec l’administration Lacombe? La municipalité voisin, à savoir Sainte-Madeleine, inclus ces informations depuis plusieurs années dans leur journal mensuel, et aussi sur leur site Internet (voir dans les procès-verbaux des séances régulières ici : http://www.villestemadeleine.qc.ca/proces-verbaux.html).

On ne peut pas dire que l’administration Lacombe est très proactive dans la divulgation d’information sur ses opérations. La preuve, la liste des comptes à payer a été ajoutée sans annonce sur le site, ni lien pour y accéder rapidement. Et aussi, c’est assez ordinaire de mettre le document dans la page réservé aux séances du conseil, tout en bas, sans aucune indication supplémentaire. Ils ont mis ces informations contre leur gré, alors faut pas que ce soit trop facile pour les citoyens quand même!

Les citoyens sont en droit de savoir exactement comment est dépensé l’argent de leurs taxes foncières. Heureusement, avec l’arrivée de M. Gilles Carpentier au conseil, et des 3 autres conseillers (Jean-Guy Chassé, Daniel Choquette et Lise Cadieux) maintenant indépendants, les citoyens sont en droit d’espérer que la situation va aller en s’améliorant. Ne compter cependant pas sur l’équipe Lacombe pour travailler dans ce sens. Surtout pas après avoir entendu M. Patrice Barbot, conseiller dans l’équipe Lacombe, dire en pleine séance du conseil que ça ne servait à rien de fournir les chiffres des comptes à payé dans le journal ou sur Internet, car personne ne les lisait! Voilà un bel exemple d’arrogance et de suffisance de la part d’un élu redevable envers ses citoyens qui n’a plus ça place aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *