L’administration Lacombe prend les grands moyens

Lors des réunions du conseil de Sainte-Marie-Madeleine des 6 octobre et 1er décembre dernier, les échanges entre les membres du conseil et les citoyens présents furent pour le moins musclés.

Le 16 décembre dernier, deux opposantes, Mme Lise Chartier et Mme Noëlla Paquette, ont reçu par huissier une mise en demeure de l’administration Lacombe. En voici le contenu:

Mise en demeure

Suite à la lecture du document, j’aimerais porter votre attention sur le paragraphe suivant, soit l’avant-dernier de la première page:

Nous vous soulignons d’emblée que la Municipalité  ne s’oppose pas à la participation active de ses citoyens aux différents enjeux et défis auxquels elle doit faire face, bien  au contraire, mais les interventions doivent être effectuées dans un climat respectueux et constructif.

Le climat dont parle l’administration Lacombe est toutefois dépendant des deux parties. Cette mise en demeure montre la vision de la Municipalité. Qu’en est-il?

  • Respectueux:
  • Constructif:
    • Lors de la séance du conseil du 6 octobre 2014, séance durant laquelle a été adoptée la dérogation mineure.  Lorsque les opposants ont tenté de s’exprimer sur les objections qu’ils avaient, M. Patrice Barbot, conseiller, a tenté de discréditer Mme Lise Chartier, et son époux Yvan Beauchemin, en faisant des allusions à l’agrandissement de l’ébénisterie, alors que ce sujet n’était pas à l’ordre du jour.
    • Toujours lors de la réunion du conseil du 6 octobre 2014, M. Patrice Barbot, conseiller, a accusé Mme Lise Chartier de fausse propagande.

Que la Municipalité désire défendre les membres de son administration, soit. Mais, il est de son devoir de donner l’exemple, en respectant les mêmes valeurs de respect et de débat constructif qu’elle prône envers ses citoyens. Malheureusement pour elle, après constat des faits, elle ne fait pas bonne figure à ce chapitre.

3 réflexions sur « L’administration Lacombe prend les grands moyens »

  1. Le maire ce permet d’envoyer des mises en demeure avec l’argent des contribuables, j’étais présent et en aucun cas le comportement et les commentaires de madame Chartier on été déraisonnable ou déplacé, le maire et les conseillers n’ont qu’à faire leur travail s’ils n’aiment pas que les gens prennent la parole. Il est temps que les choses changent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *