Le maire Lacombe persiste et signe

Les citoyens de Sainte-Marie-Madeleine ont reçu un communiqué par la poste envoyé par le maire Simon Lacombe.

Communiqué Simon Lacombe

Les démarches dont parle le maire sont l’envoie d’une mise en demeure par huissier à deux opposants de longue date, Lise Chartier et Yvan Beauchemin. Le contenu de la lettre est similaire à une précédente envoyée par les avocats de la municipalité, à savoir que les opposants auraient tenus des propos diffamatoires, et les enjoignant à cesser de le faire. Aussi, dans son communiqué, bien qu’il indique que ce soit une démarche personnelle, il signe comme maire, et préfet suppléant. Il implique ainsi directement la municipalité, alors qu’aucune action n’a été autorisée par le conseil à ce sujet.

Ainsi donc, le maire Lacombe ne veut rien comprendre.

Après avoir échoué à intimider les opposants, à avoir tenter de restreindre leur liberté d’expression, à utiliser des stratagèmes de bas niveau pour tenter de faire élire son candidat Yvon Le Bel face à Gilles Carpentier, ce qui lui a rebondit au visage, voici donc que le maire prend les choses en main par lui-même.

Pour le maire Lacombe, le problème vient des opposants, car il n’a rien à se reprocher, lui qui fait une bonne gestion de la municipalité.

Malheureusement pour le maire, la réalité est en train de le rattraper, et à vitesse grand V.

Il ne dit rien dans sa mise en demeure concernant une demande d’éclaircissement de la part de citoyens concernant le changement de zonage pour la construction du garage de la honte.

Il ne dit rien dans sa mise en demeure concernant le problème d’alimentation en eau des bornes fontaines du domaine Huron mettant la sécurité des citoyens en jeu.

Il ne dit rien dans sa mise en demeure concernant les demandes répétées des citoyens pour leur fournir des informations sur la gestion de la municipalité.

Il ne dit rien dans sa mise en demeure qu’il s’est permis de faire du lobbying  au CCU pour la construction du garage de la honte, alors que cela lui est interdit.

Le maire Lacombe récolte ce qu’il a semé tout au long de son règne comme maire de la municipalité. Les citoyens en ont ras le bol de son style autoritaire et de sa culture du secret, et ne tolère plus aucun écart de conduite de sa part. Si le maire n’est plus capable de faire face à la musique, il lui reste un choix bien simple : démissionner. Son départ ne sera pas regretter par les citoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *