Le ton mielleux d’Yvon Le Bel

Le candidat de l’équipe Lacombe récidive ce matin dans les boîtes à lettre des citoyens.

Dans ce dépliant, Yvon Le Bel se présente comme résidant depuis 19 ans, et parle de son expérience professionnelle, le tout sur un ton conciliant. Tout cela est bien intéressant, mais très tard pour espérer renverser le salissage dont il s’est rendu coupable envers les citoyens et les conseillers indépendants.

Il dit s’impliquer pour le bien de la municipalité, mais il n’a participé qu’à 2 réunions du conseil (les 2 plus récentes, voir ici et ici) dans les 19 dernières années.

Il dit vouloir travailler en harmonie avec le conseil en place, mais il se permet de faire la leçon à Gilles Carpentier, membre du CCU, sur le garage de la honte, alors qu’il ne connait rien du dossier. Il a également épousé la position du maire avec le salissage des citoyens et conseillers indépendants lors de précédents envois.

Il dit qu’il sera à l’écoute des citoyens et qu’il travaillera au maintien des droits et de la liberté de parole, mais il ne se gêne pas pour utiliser les mêmes méthodes que son chef, le maire Simon Lacombe.

Ce dépliant est la preuve que le précédent dépliant, envoyé plus tôt, a explosé au visage du maire, de M. Le Bel, et de leur partisans, et n’a  pas eu l’effet espéré au départ. Les citoyens ont dû dire à M. Le Bel et au maire Lacombe leur dégoût devant un discours aussi bas et mesquin. Et que malgré ce que pourra dire M. Le Bel par la suite, il s’agit là d’une énorme tâche qui le suivra au conseil s’il est élu. Comme début de relations avec les citoyens, M. Le Bel part avec 2 prises et demi contre lui.

 

Une réflexion sur « Le ton mielleux d’Yvon Le Bel »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *