L’UPAC perquisitionne

Non, pas à Sainte-Marie-Madeleine. Mais ailleurs au Québec, si.

À Bromont, en décembre dernier : La Voix de l’Est – L’UPAC à Bromont: des citoyens ont fait un signalement

À Blainville, en avril dernier : La Presse – Perquisitions de l’UPAC dans la couronne nord de Montréal

À Terrebone, en juillet : La Presse – Opération de l’UPAC à Terrebonne: la maison du maire visée, et La Presse – L’UPAC de retour à Terrebonne

Le règne du maire Lacombe n’est pas d’une blancheur immaculée. Les exemples de ses dérives sont nombreux : favoritisme pour ces amis, intimidation, salissage, attitude dictatrice. Les perquisitions faites par l’UPAC devraient rappeler au maire Lacombe que personne n’est intouchable. Et qu’il devrait se garder une très grosse gêne avant de clamer haut et fort son honnêteté comme il l’a fait lors de la réunion du conseil du 7 juillet 2016. Malheureusement, son orgueil et son arrogance devrait encore une foi l’emporter sur son gros bon sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *