Que de chemin parcouru!

Sainte-Marie-Madeleine a été dans l’actualité ces dernières semaines. D’abord, pour la fin de l’entente avec l’OTJ. Mais surtout, pour le vote sur l’étude d’une possible fusion avec Sainte-Madeleine lors de la réunion du 6 février 2017. Voici d’abord une entrevue de Gilles Carpentier, conseiller, à TV Cogeco, et ensuite les articles publiés dans différents journaux :

Les loisirs à Sainte-Marie-Madeleine – L’OTJ Desnoyers sur la touche – Le Courrier de Saint-Hyacinthe

Regroupement avec Sainte-Madeleine – Sainte-Marie-Madeleine à nouveau interpelée – Le Courrier de St-Hyacinthe

La Rose – Le Courrier de St-Hyacinthe

L’OTJ Desnoyers – la paroisse de Sainte-Marie-Madeleine tire la plogue – Le Clairon de Saint-Hyacinthe

Sainte-Marie-Madeleine demande l’étude de fusion avec le Village – Le Courrier de Saint-Hyacinthe

Des mamours – Le Courrier de Saint-Hyacinthe

Force est de constater que la mainmise du maire Lacombe sur Sainte-Marie-Madeleine est sur une forte pente descendante. Mais n’allez pas vous imaginer que ça s’est fait tout seul. C’est le fruit du travail des opposants qui ont travaillé d’arrache-pied depuis le début de la controverse du garage de la honte en 2014 (voir un des premiers articles à ce sujet ici) tel que mentionné par Martin Bourassa dans son plus récent éditorial (Des mamours – Le Courrier de Saint-Hyacinthe). Malgré que le maire et certains de ses partisans ont tout essayé pour faire passer les opposants pour des méchants, bloquant tout avancement dans la municipalité, allant même jusqu’à les traiter de “terroristes” et les surnommant maintenant “LE RÉGIME”, les opposants, déterminés à faire connaître la vérité sur l’administration du maire Lacombe, n’ont jamais cessés de se battre, pas seulement pour leur cause, mais pour toute la communauté. C’est leur travail qui a entre autre permis l’élection de Gilles Carpentier, et qui a par le fait même renversé le pouvoir de force du maire Lacombe qui n’en décolère pas depuis. Le vote sur l’étude pour une faisabilité de fusion n’aurait pas pu se faire sans leur travail. Grâce à eux, les citoyens peuvent entrevoir des jours meilleurs, débarassé de l’inflexible maire Lacombe. Soyons fier du chemin parcouru!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *