Réunion du conseil de Sainte-Marie-Madeleine du 6 mars 2017 : les citoyens encore pris en otage

Plus ça change, et plus c’est pareil à Sainte-Marie-Madeleine, il faut croire. En effet, la réunion du 6 mars 2017 a été le théâtre d’affrontement entre les opposants et le maire Lacombe. Le principal sujet de discorde a été le contrat de travail de la secrétaire trésorière, Mme Lucie Paquette, qui a reçu une augmentation de 25% de sa rémunération! Oui, oui, vous avez bien lu : 25% d’augmentation! Tout ça dans un contexte où la municipalité fait des déficits depuis 3 ans!

Comme c’est le cas de plusieurs sujets à Sainte-Marie-Madeleine, de fausses informations circulent, et certains croient que c’est une augmentation de l’ensemble des employés du bureau municipale qui totaliserait une augmentation de 25%. FAUX! D’autres se sont laissés dire qu’elle avait une augmentation de 25 % parce qu’elle remplaçait la directrice générale. Et bien NON! Cette augmentation de 25 % est seulement pour elle, pour le poste de secrétaire-trésorière, et pas non plus parce qu’elle n’avait pas été augmentée depuis longtemps. Quand elle remplace la directrice-générale, elle a le même salaire que celle-ci. Elle devait retourner à son ancien poste de secrétaire-trésorière, et c’est pourquoi on lui a accordé une augmentation de salaire de 25%. La municipalité ne lui devait donc rien d’autre qu’une augmentation normale suivant l’inflation de la vie. Certains comparent le salaire des secrétaires-trésorières des autres municipalités et disent que ce n’est pas le plus gros salaire, mais attention, il faut comparer des pommes avec des pommes. Il faut tenir compte de la taille de la ville et des diplômes de l’employée en question. Si on regarde bien tout le contexte ici, 25% c’est inacceptable. Mais vu que c’est l’argent des citoyens, et qu’on ne répondra pas à leurs questions, on s’en fout royalement. De toute façon ce ne sont que des payeurs de taxes, ils n’ont qu’à payer et ne rien dire, parce que s’ils insistent pour avoir des réponses à leurs questions, ils passent pour des gens irrespectueux. Le respect se mérite, il n’est pas donné, et ce n’est pas avec ce genre d’attitude hautaine que le maire Lacombe et ses alliés au conseil vont obtenir le respect qu’ils croient avoir droit.

Ainsi donc, encore un bel exemple de gestion broche à foin de la part du maire Lacombe et des conseillers Patrice Barbot, Chantal Bernatchez, mais aussi, Lise Cadieux et Daniel Choquette qui ont tous voté également pour ça! Les directeurs de Bombardier pourrait en être jaloux !

Prochain rendez-vous le 3 avril 2017!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *