Réunion du conseil de Sainte-Marie-Madeleine du 9 novembre 2015 : le maire Lacombe face à ses contradictions

La réunion du conseil de Sainte-Marie-Madeleine du 9 novembre 2015 ne fut pas ajournée comme celle du 2 novembre 2015. En effet, la directrice générale a finalement fournit plus de détails sur les points à l’ordre du jour tel que voté majoritairement par le conseil, et la réunion a pu aller de l’avant. Cela n’a pas empêché le maire Lacombe et son équipe de se faire reprocher sans détour par les citoyens présents leurs nombreuses contradictions précédentes et présentes, et ses partisans les ont notamment eux-mêmes mis dans l’eau chaude!

Procès-verbal – 5 octobre 2015

L’ordre du jour de la réunion fut fort chargé, et de multiples sujets ont été abordés. Le maire Lacombe a de plus plusieurs fois mentionné qu’il mettrait son veto sur des résolutions votées, ce qui est dans son habitude. Mais le plus dérangeant est que le maire Lacombe a affirmé vouloir mettre son veto sur une résolution lui enjoignant de faire exécuter les résolutions du conseil, ce qui est une obligation pour le maire selon les articles 142.1 et 142.2 du Code municipal du Québec! C’est assez grave que le conseil doive demander ainsi au maire de faire son travail tel que la loi l’exige!

Un mandat a été donné à Therrien Couture pour défendre la municipalité dans une poursuite en nullité déposé contre elle. Le maire Lacombe a répondu que c’était en rapport avec le garage de la honte à une question d’un citoyen à ce sujet, mais sans donner plus de détails.

L’organisation des loisirs de Sainte-Marie-Madeleine a été discuté, et les prévisions 2016 n’ont pas été approuvé, de même qu’une rencontre va être organisé avec Sainte-Madeleine pour voir si une organisation commune des loisirs est possible, et à quel coût. Le conseiller Patrice Barbot a évidemment rétorqué que Sainte-Marie-Madeleine paierait 70% des coûts pour 30% d’utilisation par les citoyens. Assez étrange comme affirmation, sachant que Sainte-Marie-Madeleine paye 100% pour ses loisirs actuellement, et qu’en plus un projet de construction de centre communautaire est dans les airs, alors que Sainte-Madeleine a déjà toutes les infrastructures! Un citoyen lui a alors lancé à M. Barbot que les chiffres qu’il avançait étaient du passé, qu’on devait laisser les conseillers indépendants vérifier ce qui pouvait être fait, car eux regardaient vers l’avenir.

Malgré un avertissement en ce sens lors de la réunion du conseil de Sainte-Marie-Madeleine du 5 octobre 2015, le propriétaire du garage de la honte a voulu intervenir en dehors des périodes de question. Un citoyen a à chaque fois invoquer un point d’ordre, car le maire Lacombe ne faisait rien du tout pour faire taire le propriétaire du garage de la honte tel que lui-même l’exigeait. Encore une fois le maire Lacombe montre son favoritisme envers ses partisans, de plus qu’il a affirmé que le propriétaire du garage de la honte pouvait entreposer le sel pour le déneigement sur son terrain, alors que Sainte-Marie-Madeleine le poursuit pour faire démolir son abri à sel!

Le père du propriétaire du garage de la honte a demandé s’il était possible que le conseil puisse enregistrer et diffuser lui-même les séances du conseil. M. Gilles Carpentier lui a alors parlé d’une compagnie qui offrait effectivement ce genre de service, et que la demande de faire installer le dispositif, suggéré par M. Carpentier lui-même, avait été refusé par le maire Lacombe lui-même! Mais le maire Lacombe, qui n’est pas à une contradiction près, a accepté la suggestion venant de son partisan! Le maire Lacombe fait ici la girouette selon que la suggestion vient des conseillers indépendants, ou qu’elle provienne de ses amis que sont le propriétaire du garage de la honte et son père, tel qu’il l’a affirmé!

À la fin de la réunion, le père du propriétaire du garage de la honte a déclaré avoir lu le code de déontologie de la municipalité, et que plusieurs conseillers étaient en infraction vis-à-vis celui-ci. Bien évidemment, l’allusion semblait diriger vers les conseillers indépendants, alors que c’est le maire Lacombe qui se moque complètement des citoyens et du conseil en n’en faisant qu’à sa tête. De plus, cette allusion est bizarre de la part d’un homme dont le fils méprise ouvertement les règlements municipaux de Sainte-Marie-Madeleine.

Prochaine réunion du conseil le 7 décembre 2015!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *