Réunion du conseil de Sainte-Marie-Madeleine du 4 mai 2015 : le chat sort du sac!

L’administration Lacombe ne peut plus dire que tout est bloqué à Sainte-Marie-Madeleine. Heureusement pour les citoyens, les choses bougent, mais peut-être pas dans le sens voulu par le maire Lacombe! L’assemblée fut chargée, haute en couleurs, et pleine de rebondissements, comme vous pourrez le voir dans les vidéos ci-dessous.

1re partie

2e partie

3e partie

4e partie

Procès-verbal – 4 mai 2015

Procès-verbal de correction – 4 mai 2015

La réunion a commencé plus tôt pour permettre l’assemblée publique sur la modification demandée par un propriétaire d’avoir plus de véhicules stationnés sur son terrain.

Ensuite, lors de la lecture de la correspondance, une surprise attendait les citoyens. Un document a été déposé par la directrice générale concernant les installations septiques, à la demande des conseillers selon ses dires. Ce document avait été demandé clairement dans la demande d’accès à l’information envoyé par les opposants. La réponse de l’administration à cette question? Dossier inexistant! Et soudainement, il apparaît au conseil, et il date de 2013! Pourquoi ce document apparaît maintenant, alors qu’il n’existait pas quelques mois plus tôt? Voilà un exemple typique de la culture du secret de l’administration Lacombe. C’est justement ce genre d’attitude qui est dénoncé par les opposants, mais ça n’a pas l’air de déranger le maire Lacombe

Au sujet de l’avis d’infraction de la pancarte installée par les opposants, le conseil a voté pour arrêter les procédures, encore une fois. Idem pour la poursuite engagée contre Girma, le conseil a voté pour arrêter les procédures en cour supérieure.

Au sujet de l’abri à sel installé sans permis par le propriétaire du garage de la honte, le conseil a décidé d’aller en cour supérieure sans passer par la cour municipale. Le propriétaire s’est défendu en disant qu’il n’allait pas se laisser faire, que cela allait coûté aussi cher à la municipalité qu’à lui en frais d’avocat, et que s’il avait su que ça causerait problème, il aurait demandé moins de places de stationnement dans la dérogation mineure. Le propriétaire du garage de la honte devrait se rappeler que nul ne peut ignorer la loi, et qu’il a fait construire son abri à sel sans autorisation. Le conseil n’a d’autre choix devant son refus de se conformer que de prendre les moyens pour faire respecter la réglementation.

Le dossier des égouts pour la cabane Tétreault a connu un dénouement. Le conseil a autorisé le raccordement de la cabane, mais pas des maisons. Le propriétaire était très mécontent, et a demandé d’avoir par écrit la raison du refus, pour qu’il puisse vérifier si le conseil peut s’opposer au raccordement des maisons. Les conseillers ont répliqué qu’ils ne voulaient pas qu’un propriétaire privé puisse gérer des égouts à Sainte-Marie-Madeleine.

Les nouveaux pompiers ont été engagés suite à la résolution du conseil lors d’une précédente réunion. Un point a été soulevé par une citoyenne à savoir pourquoi un directeur adjoint avait été engagé, alors que la résolution lors de la précédente réunion ne le permettait pas. La réponse du maire a été évasive, et personne n’a vraiment compris pourquoi, ce qui n’est pas de nature à améliorer la transparence de l’administration Lacombe.

Prochaine réunion du conseil le 1er juin 2015!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *