Réunion du conseil du 6 juillet 2015 : le maire isolé!

Avec l’absence du conseiller Patrice Barbot, le maire Lacombe se retrouvait encore plus minoritaire au conseil avec la seule présence de la conseillère Chantal Bernatchez de son équipe. Cela n’a pas empêché cette dernière de voter avec les conseillers indépendants, laissant le maire fin seul à voter contre certaines résolutions!

L’ordre du jour de cette réunion était très chargé, et malgré cela, et contrairement à plusieurs réunions précédentes, la réunion fut de courte durée comme vous pouvez le constater dans la vidéo.

Procès-verbal – 6 juillet 2015

De nombreux points étaient à l’ordre du jour. D’abord, des changements ont été apportés au déroulement de la séance. Primo : La directrice général sera désormais assise au bout d’une table de conseiller, et elle devra seulement jouer son rôle de secrétaire de la réunion. Secundo : Il a été décidé que ce serait le maire qui répondrait personnellement aux questions du public. Tertio : On demande au maire qu’il fasse un effort pour faire respecter l’ordre équitablement, et pas seulement quand ça fait son affaire. Reste à voir si le maire fera son effort, contrairement à la réunion précédente. Quatro : L’accès au bureau municipal sera restreint aux employés et aux élus aux heures d’ouverture seulement.

Le garage de la honte continue de faire la manchette. Une résolution pour autoriser le cabinet d’avocat Therrien Couture pour représenter la municipalité pour faire démolir l’abri à sel et faire cesser l’usage d’entreprise de déneigement a été votée par les conseillers. Le maire Lacombe y a opposé son veto (voir procès-verbal). Un citoyen a fait la demande pour interdire le stationnement sur les rues où sont des commerces. Le propriétaire du garage de la honte s’est insurgé contre cette mesure, en se disant victime d’une vendetta. Ses arguments n’ont convaincu personne, alors que c’est lui qui ne respecte pas nombre de règlements municipaux, notamment en opérant une entreprise de déneigement, une entreprise de transport, et une entreprise de remorquage dans une zone qui ne le permet pas. Il a d’ailleurs tenté de faire modifier le zonage où se situe son commerce pour ajouter l’usage Entreprise de déneigement, ce qui lui a été refusé par le conseil.

Le journal municipal est là pour rester. Suite à une énième demande d’une citoyenne, provoqué par la présence d’un encart dans le journal municipal de juin 2015 (Bulletin mensuel juin 2015) indiquant la fin de la distribution de celui-ci, le conseil a convenu de continuer la distribution du journal tel qu’actuellement. Les procès-verbaux et les comptes à payer seront également ajoutés au journal. Voilà une belle victoire pour les opposants, surtout que même des partisans du maire Lacombe ont demandé le maintien du journal pour avoir une meilleure transparence dans les affaires municipales. Le maire s’est évidemment empressé de dire qu’il était pour le maintien du journal, profitant ainsi d’une occasion de se faire du capital politique. Assez étrange qu’on annonce la disparition du journal, soi-disant avec l’approbation du conseil, ce que le maire devait savoir qui n’était pas le cas, et que le maire Lacombe change d’idée soudainement lors de la réunion du conseil.

En rafale en terminant, le directeur des incendies Francis Lacharité a été confirmé dans son poste, et il y aura une rencontre pour les élus et le personnel avec le MAMOT sur le fonctionnement et les rôles de chaque employé et des élus.

Prochaine réunion du conseil le 10 août 2015!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *