Un an déjà!

C’étais le 6 octobre 2014. C’est durant cette réunion du conseil de Sainte-Marie-Madeleine que fut adopté dans la controverse la dérogation mineure pour le garage de la honte. Celle-ci fut adopté malgré une pétition de 61 citoyens de Sainte-Marie-Madeleine contre ce projet insensé, dont les conseillers furent informés le soir même. C’est depuis ce jour que le maire Simon Lacombe fait fasse à un opposition comme il n’en avait jamais vu fasse à son règne de noirceur et de peur sur Sainte-Marie-Madeleine. Un an plus tard, quel progrès a été accomplit?

L’élection au conseil de Sainte-Marie-Madeleine de Gilles Carpentier en mars 2015 a été le résultat direct de la controverse de la construction du garage de la honte. M. Carpentier, avec 3 autres conseillers qui avaient quittés l’équipe du maire, détiennent la majorité au conseil. Depuis ce temps, ils travaillent d’arrache-pied en usant de leur gros bon sens pour faire bouger les choses, et tenter de rétablir une justice envers tous les citoyens. Et ce malgré l’obstruction du maire Lacombe et de son équipe.

Les conseillers indépendants ont réussis à faire adopté l’installation de borne-fontaines au Domaine Huron lors de la séance du conseil de Sainte-Marie-Madeleine du 5 octobre 2015. Le problème d’alimentation en eau est connu depuis longtemps, mais a été ignoré par le maire Lacombe. Ce dernier, avec ses partisans, ne se sont pas gênés pour pousser pour la construction d’égout dans le quartier Douville, en se moquant de la sécurité des citoyens du Domaine Huron. D’ailleurs, l’installation d’égout aurait profité directement à un promoteur pour construire des maisons dans l’ancien terrain de LKQ. Les conseillers indépendants ont à la place demandé une étude sur toutes les installations septiques de Sainte-Marie-Madeleine, ce qui n’a pas plu du tout au maire et à ses partisans.

Un autre avancement a été l’installation de lumières de rue à plusieurs endroits dans Sainte-Marie-Madeleine, notamment dans le domaine Huron et le secteur Douvile. Les citoyens réclamaient depuis plusieurs années l’amélioration de la sécurité dans les rues. Encore ici, le maire Lacombe a fait peu de cas de cette demande. Les conseillers indépendants ont fait adopté l’installation lors de la séance du conseil de Sainte-Marie-Madeleine du 4 mai 2015.

Finalement, une rencontre aura lieu avec le village de Sainte-Madeleine pour voir si une organisation commune des loisirs est possible, et à quel coût. Bien évidemment, le maire Lacombe et le conseiller Patrice Barbot ont agité l’épouvantail de coûts supérieurs à l’entente actuel. Les citoyens présents leur ont alors dit leur façon de penser.

Les choses bougent finalement à Sainte-Marie-Madeleine! L’immobilisme du maire Lacombe est en train petit à petit d’être battu en brèche. Bien sûr, les partisans du maire vont continuer de clamer que les conseillers indépendants sont ceux qui bloquent la municipalité. Ces partisans devraient d’abord regarder dans leur propre cours avant de s’emporter ainsi, parce que leur crédibilité en prend un coup quand on y jette un oeil!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *