Le maire Lacombe ne sait plus ce qu’il dit

Lors de la réunion du conseil municipal de Sainte-Marie-Madeleine du 15 août 2016, le maire a porté des accusations contre le conseiller Gilles Carpentier dans le dossier de la demande d’arrêt du sifflement du train près du Petit rang et du domaine Huron. En gros, M. Carpentier a souligné que le maire avait indiqué lors de la réunion du 4 juillet 2016 qu’il enverrait des lettres aux citoyens concernés pour leur demander si la municipalité devait dépenser 7000$ pour une étude au sujet de l’arrêt du sifflement. Le maire Lacombe a immédiatement nié avoir tenu ces propos, en indiquant qu’il s’agissait de fausse représentation de la part de M. Carpentier, et qu’il devait dormir lorsqu’il a dit ça. Voici l’échange en question, extrait de la vidéo officielle de la réunion, que vous pouvez consulter dans  son intégralité ici : Vidéothèque Sainte-Marie-Madeleine.

Or, dans la vidéo officielle de la réunion du 4 juillet 2016, le maire Lacombe indique clairement qu’il fait la demande pour envoyer des lettres aux citoyens du Petit rang et possiblement à ceux du domaine Huron!

Depuis le début de la controverse du garage de la honte, le maire Lacombe a été surpris à maintes reprises en train de parler au travers de son chapeau. Ici, c’est beaucoup plus grave. On parle d’un maire qui ne rappelle même plus des engagements qu’il a pris lors de la précédente réunion! Avec ses récents ennuis de santé (voir l’article sur la réunion du 4 juillet 2016), et maintenant ceci, est-ce que le maire Lacombe est encore apte a exercer son mandat de maire? La réponse est non. Et aussi évident que cette réponse puisse être, le maire Lacombe ne voudra malheureusement rien savoir de démissionner, et continuera à faire payer la population les frais de son entêtement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *