Réunion extraordinaire du conseil de Sainte-Marie-Madeleine du 19 janvier 2017 : deux en deux pour le maire Lacombe

La réunion extraordinaire du conseil de Sainte-Marie-Madeleine du 19 janvier 2017 fut nécessaire pour voter une résolution qui a mit fin au contrat d’emploi de la directrice-générale de la municipalité, Mme Ginette Daigle.

En effet, une plainte d’harcèlement faite par Mme Daigle contre les 4 conseillers indépendants avait été discutée précédemment. Après une longue et dispendieuse enquête, le verdict était que la directrice générale faisait de la politique. Puisqu’elle n’était pas en droit de faire de la politique, elle a reçu une lettre de congédiement. Le lendemain de la réception de cette lettre, elle tombe malade comme par hasard… Et depuis son congé de maladie, on n’avait pas revu Mme Daigle lors des réunions du conseil. Maintenant, suite à cette réunion, elle ne travaillera plus pour Sainte-Marie-Madeleine.

La réunion n’a pas été facile pour le maire Lacombe, surtout que les citoyens présents ne se sont pas gênés pour lui faire la leçon. Une citoyenne s’est plainte que le montant de l’entente était confidentiel, alors que ce sont les citoyens qui payent pour se défaire du boulet qu’était devenu l’ancienne directrice-générale! Un autre citoyen a rappellé au maire Lacombe que les 3 dernières directrices-générales avaient quittées dans la controverse, dont les 2 dernières en empochant des sommes d’argent considérables. Il a également été mentionné que c’était le maire Lacombe qui avait engagé les 2 personnes, et qu’il était présent lors des 2 départs. Le maire Lacombe a bien tenté de se défendre en disant qu’il n’avait rien à se reprocher, mais il ne peut pas utiliser son excuse favorite, que c’est de la faute à Gilles Carpentier, car ce dernier n’était pas élu lors des 2 dernières embauches!

Bravo à ceux qui ont fait le même diagnostic! Ça crevait les yeux des citoyens qui suivent les réunions que la directrice-générale faisait de l’interférence dans l’intérêt du maire. En espérant que nous aurons mieux maintenant!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *